La loi française prévoit que nul ne peut être naturalisé s’il ne justifie de son assimilation à la communauté française, notamment par une connaissance suffisante de l’histoire, de la culture et de la société françaises ainsi que des droits et devoirs conférés par la nationalité française.

 C’est pourquoi, depuis un décret adopté en 1993, chaque candidat à la nationalité française doit se présenter en personne devant un agent de la Préfecture chargé de recevoir sa demande. Chaque candidat à la nationalité française doit donc passer un entretien individuel destiné à vérifier qu’il possède les connaissances attendues en lien avec l’Histoire et la Culture de la République.

Cet entretien individuel constitue donc l’étape clé du processus de naturalisation.

Pour préparer dans les meilleures conditions vos entretiens de naturalisation française, nous vous proposons des séances de formation d’une durée de 3 heures.

Informations pratiques :

  • Combien ça coûte ? 100 euros
  • Nombre de places limitées par session ? 5 personnes pour chaque séance
  • Deux séances de formation par semaine

Les inscriptions se font uniquement sur rendez-vous, vous pouvez nous contacter  aux numéros de téléphone suivants :  01.34.15.04.62

Exemples de refus :

Préfet de la Seine Maritime, 14 avril 2014:

  • «  – vous n’avez su répondre à aucune question concernant l’histoire, les institutions françaises, l’âge du droit de vote
  • vous n’avez su répondre à aucune question sur les droits et devoirs du citoyen français hormis le nom du président de la république
  • vous n’avez pas su expliquer pour quelle raison vous souhaitiez devenir française 

Préfet de la Seine Maritime, 26 janvier 2015 : «  je constate que vous avez démontré une méconnaissance manifeste de l’histoire, la culture et la société françaises et/ou des droits et devoirs conférés par la nationalité française puisque :

  • vous ne connaissez pas les droits et devoirs d’un citoyen français
  • vous ignorez à quelles élections vous pouvez participer en tant que citoyen français
  • vous méconnaissez le fonctionnement de nos institutions
  • votre connaissance de l’histoire et de la culture français est insuffisante »